2. Extraits des idées de Jan Ámos Komenský (Comenius), éducateur des nations



C’est Dieu qui est le plus utile de tout dont on a besoin.
Préfère Dieu à la richesse.
Celui qui a construit ses bases sur Dieu se trouve sur une roche solide et il est imprenable.
Cicéron dit : « Il est difficile de ne pas trouver celui qui refuse Dieu malade mental. »
Ce qui Christ a demandé aux hommes au nom de Dieu, ce n’étaient pas des cérémonies mais la renaissance intérieure de l’homme, renaissance pour une vie nouvelle, sainte et complètement spirituelle comme il dit.
Il existe un chaos infini dans les avis sur Dieu et le contenu de la religion qu’on compare tous les cultes qu’on peut voir dans le monde ou qu’on les analyse de manière séparée. Plusieurs âmes finissent pas adopter l’avis qu’il est mieux de ne pas prendre en compte des Églises, nombreuses et hargneuses, et de s’adonner en silence à la communion divine.

La religion générale sera plus universelle par rapport à toutes les religions existantes, destinée à être diffusée sur toute la terre, plus simple et donc plus facile. La religion générale a pour objectif de lier l’homme à Dieu et Dieu à l’homme, … pour que Dieu puisse être honoré en esprit et en vérité même sans cérémonies externes. On demande rien d’autre que la vie permanente avec Dieu, la conversation avec Dieu et l’exercice avec Dieu. C’est surtout la réalisation du monde spirituel qui est important. Que disparaisse donc la religion de Caïn qui … crée des sectes, pratique la persécution à cause d’un désaccord en foi, faire verser du sang et cherche finalement de la place sur la terre au lieu du ciel.
Notre sagesse doit concerner la connaissance de Dieu et de la loi divine.
Celui qui veut mériter le mieux possible de Dieu et des hommes (celui qui peut, il doit le faire) qu’il le fasse pour amener à Dieu le maximum d’hommes. C’est plus que donner la richesse aux pauvres, la vue aux aveugles et la vie aux morts.
Il est pauvre celui qui travaille sur quelque chose sans collaborer avec Dieu parce que cette œuvre ne provient pas de celui qui constitue la seule stabilité et le principe de tous les principes et pour cela elle s’écroule en fin. Mais Dieu ne collabore pas avec tous mais seulement avec ceux qui travaillent sur son œuvre.

Dieu est Dieu de l’ordre.
Le pouvoir ne vient que de Dieu.
L’ordre du monde nous apprend que Dieu existe car l’ordre ne peut pas provenir d’un hasard. Imagine donc : Si tu préparais des caractères du présent livre, tu les distribuais et jetais sur un tas, mille fois, mille fois et encore mille fois et encore plus, tu ne créerais pas de livre composé grâce à un art. Comment le monde, ensemble si structuré, aurait pu donc être créé par hasard ?
Partout où il y a un ordre, il y a quelque chose qui le gère.
Les lois sont définies par un supérieur et celui qui est inférieur doit les respecter.
Il est évident que la mort est un passage vers autre chose.
Autant le corps est antérieur au vêtement et il peut existent sans vêtement, autant l’esprit est antérieur au corps et il peut exister sans lui car le corps ne représente que le vêtement de l’esprit.
Dieu représente en nous l’image de Dieu, nous sommes donc des petits dieux, donc des hommes.
Toi qui ne recherches que l’extérieur, les cérémonies, la splendeur, la richesse, les postes, le pouvoir et la dominance tu es Antéchrist et non le serviteur de Dieu.

Pour le diable il est important que la violation avance doucement pour que les hommes ne s’aperçoivent pas qu’ils s’adonnent à la dépravation avant de passer au fond de la dépravation.
Le diable fait toujours des efforts pour que les hommes ne connaissent pas le bien et le mal ou même qu’ils considèrent le bien pour le mal et le mal pour le bien et se laissent volontairement lier par les chaînes de l’ignorance.
Là, où aucune lumière n’est pas accessible, c’est la nuit qui prend sa place solide comme dans une grotte souterraine profonde. En parallèle, l’ignorance domine inévitablement l’esprit dans lequel aucune connaissance des choses n’est entrée.
Nous sommes tous envoyés dans cette école du monde et il faut qu’on se prépare pour une autre vie.
La négligence de l’éducation détruit les hommes, les familles, les empires et le monde entier.
Vivre et ne pas savoir pourquoi tu vis signifie vivre comme une mouche ou une ortie. Il est possible d’inculquer les connaissances de Dieu, de la vie et de la mort qui transforme la vie d’ici bas en une autre à ceux qui ont deux, trois ou quatre ans pour qu’ils commencent à comprendre selon leur niveau de compréhension pourquoi ils sont ici et ce qu’ils doivent faire.

La vie active est une véritable vie, l’oisiveté est une tombe d’un vivant.
Que les pensées, la parole et les faits constituent une harmonie unique. Il faut préférer la mort à la flétrissure et à la perte de l’honneur.
Quant à des livres des auteurs qui sont bons et utiles, il faudra créer des anthologies. Qu’on n’oublie rien ce qui pourrait servir à la sagesse, à la piété et à l’ordre plus vrais.
La philosophie est trop touffue et il est donc presque mieux de ne rien savoir que se laisser tromper en continu par les avis différents et flâner dans le brouillard des opinions différentes au lieu de la lumière.
Il est nécessaire de lire les livres plus sérieux qui pourraient développer la sagesse deux ou trois fois en continu. Pendant la première lecture, soulignons ou marquons d’une étoile à la marge toutes les choses intéressantes. Dépouille tout ce que tu lis.
Nous devons demander et engager les éditeurs à ne pas reproduire le papier mais la sagesse et à ne pas fixer pour objectif le bénéfice mais la lumière des âmes pour qu’ils soient vraiment serviteurs de la lumière et non esclaves de Pluton (Dieu de richesse), bâtisseurs de l’obscurité et du désordre.






JUDr. František Venzara
Nádražní 28
783 13 Štěpánov u Olomouce
République Tchèque



 

<< RETOUR

 

Cтарт / Start: 1.3.2007
Oригинал / Original: www.spmz.info
SPMZ • Nádražní 28, 783 13 Štěpánov u Olomouce
Czech republic

IBAN: CZ81 0300 000 0002 5734 6517
BIC: CEKOCZPP

thank you for your support!