28. Du transfert de Philadelphie des USA en Europe centrale



Dans le seul livre prophétique, le Nouveau Testament, dans l’Apparition au chapitre 3:7-13, la Lettre à l’église de Philadelphie est destinée à l’Ange de l’église de Philadelphie. “ Mais nous ne pouvons pas prendre le mot „église“ dans le sans clérical et local. De la sorte, nous n’informons que sur la doctrine spirituelle de la sixième culture aryenne, la culture philadelphico-slavone. ” (Alma Excelsior) Le terme philadelphique signifie la transfraternalité de tous les enfants de Dieu, dont font partie les démocrates et les non-démocrates, c’est-à-dire les gens spirituels et les matérialistes. Le terme slavon [Note du traducteur “ slovanský ” en tchèque] signifie chaque individu issu de quelque nation que ce soit, qui devient porteur de la Parole [Note du traducteur “ Slovo ” en tchèque] de Dieu et partisan de la doctrine philadelphique, qu’a préparée pour cette sixième culture Alma Excelsior (1887-1956), née à Brno, en République tchèque. Il s’agit d’une doctrine non cléricale et non religieuse. Le lecteur comprendra cette différence à partir de la définition de la religion, par la plus grande initiatrice au monde, Alma Excelsior : “ La religion est le fruit transformé de la connaissance spirituelle, obtenue par initiation. L’initiation est l’entrée directe dans le monde spirituel. ” De cette définition ressort clairement la priorité de la sagesse provenant du ciel par rapport à la sagesse généralement des prophètes et des fondateurs des religions mondiales, qui ont transformé la sagesse de façon à ce qu’elle soit compréhensive même aux gens simples. La profondeur et l’étendue de la connaissance spirituelle d’Alma Excelsior sont exceptionnelles et cette connaissance ne peut être répandue que dans une étendue limitée. Puisqu’il s’agit d’une doctrine idéaliste et pleinement démocratique, les matérialistes la refusent, bien que l’ignorance et le non-respect de la Loi naturelle morale soient justement la cause primaire de toutes les manifestations des crises touchant les hommes et leurs organisations. La culture philadelphique s’efforce d’éduquer uniquement sur la base de la connaissance spirituelle la plus récente d’Alma Excelsior. Philadelphie, c’est-à-dire la Ville de l’amour fraternel, a été fondée à l’est de l’Amérique en 1682 par les quakers (lire kwaker), qui avaient quitté l’Angleterre pour pouvoir s’adonner à leur foi sans être poursuivis et appliquer le principe selon lequel une foi qui ne se manifeste pas par des faits adéquats ne suffit pas. La ville de Philadelphie est devenue plus tard la capitale de l’ensemble des treize colonies anglaises en Pennsylvanie. En 1947, les quakers britanniques et américains ont reçu le Prix Nobel de la paix. Les quakers sont convaincus qu’il y a dans l’homme une sorte de “ graine divine ”, qui est la source d’une “ lumière intérieure ” et qu’il faut nouer contact avec cette lumière sans l’intermédiaire de prêtres. Leurs propres expériences de Dieu en soi ont été et sont décisives pour eux. Ils comptent à l’heure actuelle environ 5 millions de membres. Le 4. 7. 1776, les quakers ont émis à Philadelphie une Déclaration commune d’indépendance, dans laquelle le peuple de l’ensemble des treize colonies américaines se déclarait à nouveau de l’idéal des droits humains naturels, par lesquels étaient justifiés le divorce avec l’Angleterre royale et le droit à l’indépendance et à un développement libre. Sur pression des délégations du sud, l’article condamnant l’esclavage fut retiré de la proposition originelle. Nous mentionnons dans le texte de la Déclaration l’extrait suivant : “ Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur. Les gouvernements sont établis parmi les hommes pour garantir ces droits, et leur juste pouvoir émane du consentement des gouvernés. Toutes les fois qu’une forme de gouvernement devient destructive de ce but, le peuple a le droit de la changer ou de l’abolir et d’établir un nouveau gouvernement, en le fondant sur les principes et en l’organisant en la forme qui lui paraîtront les plus propres à lui donner la sûreté et le bonheur… Mais lorsqu’une longue suite d’abus et d’usurpations, tendant invariablement au même but, marque le dessein de les soumettre au despotisme absolu, il est de leur droit, il est de leur devoir de rejeter un tel gouvernement et de pourvoir, par de nouvelles sauvegardes, à leur sécurité future. Telle a été la patience de ces Colonies, et telle est aujourd’hui la nécessité qui les force à changer leurs anciens systèmes de gouvernement. ”
Le 23. 10. 191, les représentants de l’Union démocratique de l’Europe centrale, avec à leur tête le président de cette union Tomáš Garrigue  Masaryk (ci-après dénommé TGM), signèrent à Philadelphie et dans la même Salle de l’Indépendance les programmes de chaque nation de l’Union, puis TGM fit lecture dans la cour de leur déclaration publique, la Cloche de l’Indépendance ayant en même temps sonné selon l’exemple historique. Cette déclaration est considérée comme le début, la naissance de la sixième Culture philadelphique. Le 20. 11. 1918, TGM, déjà en tant que président élu, quittait le port de New York pour rentrer chez lui sur le bateau “ Carmania ”. Le nom du bateau rappelle le karma, c’est-à-dire le destin qui indique que le rôle de TGM en Amérique n’avait pas été un accident. TGM emportait ainsi des USA dans la Tchécoslovaquie d’alors la Culture philadelphique prophétisée en l’an 95. Même la naissance d’Alma Excelsior à Brno et sa contribution spiritualo-démocratique pour la sixième Culture philadelphique commençante ne furent pas un accident.
Parmi les opinions morales de TGM : “ Fausse est l’opinion selon laquelle celui qui a la religion a aussi, par conséquent, la vertu. Chaque homme doit s’opposer à toute personne menaçant non seulement la vie physique mais aussi spirituelle des gens. L’élève de Socrate, Platon (470-399), était déjà partisan de la fraternité universelle, mot d’ordre de la Révolution française. La démocratie n’est pas qu’un système politique, mais aussi et avant tout un système moral. La moralité doit être le but de chaque individu et peuple. La violence ne peut engendrer que la violence. Sans réel redressement de la pensée et des mœurs, nous pourrons éliminer le diable par la révolution, mais mettrons Belzébuth à sa place. Je ne crois pas que la réforme nécessaire ne puisse se réaliser qu’économiquement. Dans le même temps doit aussi être réalisée une réforme des mœurs et des opinions. Je suis un opposant résolu de la doctrine matérialiste sur le monde. Sans reconnaissance générale des principes moraux de l’Etat et de la politique, aucun pays ne peut être administré. Celui qui ne connaîtrait pas ce que contient le christianisme serait, au juste, un étranger sur notre sol culturel. ”   

            Les informations d’Alma Excelsior ne sont pas en contradiction avec la partie morale de la doctrine chrétienne et peuvent aider les citoyens à connaître et reconnaître que le sens principal de la vie humaine est la spiritualisation de l’homme, en d’autres termes la cultivation du psychisme humain, qui soutient le développement de la santé morale tout comme, par la suite, physique des gens et des démocraties saines sans manifestations des crises touchant les gens et les Etats, que les gens et les Etats ont provoquées seuls par leur ignorance et non-respect de la Loi naturelle morale.

 

Nous vous remercions de votre soutien financier sur notre compte
IBAN : CZ81  0300 0000 0002 5734 6517
Nom du compte : SP MZ

 


František Venzara, président de l’association SPMZ,  21 février 2013


 



<< RETOUR

 

Cтарт / Start: 1.3.2007
Oригинал / Original: www.spmz.info
SPMZ • Nádražní 28, 783 13 Štěpánov u Olomouce
Czech republic

IBAN: CZ81 0300 000 0002 5734 6517
BIC: CEKOCZPP

thank you for your support!