26. De la loi et de son contenu



Par cette loi, on comprend La Loi morale naturelle, ci-après La Loi. L’attitude de l’homme envers La Loi décide de l’existence, de la santé et du destin de chaque homme de sorte que l’ignorance et l’inobservation des normes de La Loi (norme = ce qui devrait être) puisse  avoir des conséquences incalculables dont l’homme ne sait rien encore. Le bref précis de La Loi présenté ci-dessous peut inciter le lecteur à se décider à faire connaissance avec La Loi en théorie et en pratique d’une façon systématique et à devenir ainsi un homme spirituel et démocrate. « Quoique nos êtres vivent en vue des cieux, notre esprit reste enfermé dans la grotte de notre propre attitude et des mœurs, lesquels nous remplissent d‘une quantité démesurée d‘erreurs et d‘opinions futiles. » (Francis Bacon, 1561-1626, philosophe anglais). « Celui qui ne connaîtrait pas le contenu de la chrétienté, serait un étranger dans notre espace culturel. » (Tomáš Garrigue Masaryk 1850-1937).
J. Austin, théoricien anglais du droit, a formulé la définition de la loi de la façon suivante : « La loi est le droit qui a été déterminé pour le comportement d’un être intelligent par un autre être inteligent qui exerce le pouvoir sur le premier. » Cette définition vaut pour le droit humain ainsi que pour La Loi morale naturelle.                                             
Auguste Champetier de Ribes, représentant de la France lors du procès de Nuremberg mené contre les dirigeants nazis a déclaré au tribunal : « Par le fait de rappeler solennellement au monde que La Loi morale est au-dessus de la volonté des gouvernements, qu’elle lie des personnes participant à la vie publique ainsi que des entrepreneurs, des nations ainsi que des individualités et que violer cette Loi est un crime, votre verdict de condamnation contribuera énormément à la pacification universelle. » Par pacification universelle, on peut comprendre la culture philadelphique et toute-fraternelle qui permettra l’existence de la démocratie pour une durée plus longue, respectant les priorités et les buts de l’empire humain déterminés par nos Pères spirituels, Père de l’Univers et Mère Nature. À l’origine de cette nouvelle culture sont Tomáš G. Masaryk et Alma Excelsior, de son vrai nom Marie Kubištová (1887-1956), qui est née à Brno et qui a vécu à Boskovice. Par sa contribution spirituelle à la 6ème culture philadelphique et toute-fraternelle, elle s’est classée à côté de Jésus. Nous citons la déclaration de H. Schacht, accusé devant le Tribunal de Nuremberg : « Je suis inébranlable dans la foi que le monde se régénère non par la puissance du pouvoir mais seulement par la puissance de l’esprit et de la moralité. »       
Hans Frank, un autre accusé, a dit : « Nous avions renoncé à Dieu, donc nous devions tomber.»
Un représentant de la Tchécoslovaquie auprès du Tribunal de Nuremberg a écrit dans son livre Norimberský soud (Orbis, Praha 1946): « Les nazis ont transformé l’État en un camp de concentration. Ils en ont fait un organisme de gangsters d‘État. L’État, qui a pour but de bâtir et de protéger la sécurité des citoyens, a organisé, sous la direction des nazis, un crime, et a protégé des criminels, non leurs victimes. Le Tribunal de Nuremberg a défini qu’il n’y a pas de droits sans morale. Le droit qui se sépare de sa source, sèche, meurt ou devient le contraire du droit. Le Tribunal de Nuremberg a montré au monde que la répression de la liberté de l’homme, la destruction de la démocratie, le piétinement de toutes les lois humaines et divines, la poursuite des gens en raison de leur race, de leur religion ou de leurs idées politiques, va contre les fondements de la civilisation humaine. »
Puisque les normes de La Loi ne subissent pas l’influence de l’âge, il est possible d’utiliser des idées de l’Antiquité sur La Loi pour avoir un bref rappel de son contenu.

La Chine
Si le sage règne, il renforce les liens entre les gens. Là, où on n’obéira pas à la loi, les ténébrités régneront. Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse. Il n’est plus grand crime que de se laisser entraîner par ses passions. Il est du devoir d’un employé de ne pas obéir aux mauvais ordres.

L‘Inde
Si l’Homme ne s’efforce pas de vivre pour autrui et de l’aider en toute occasion, il ne vit pas une vie morale. Le meilleur but est d’enseigner La Loi. Le don de la connaissance de La Loi surpasse tout autre don. La joie du respect de La Loi surpasse toute autre joie.

L’Égypte
Tu aimeras la vérité et la justice. Tu ne seras pas partial. Tu ne cesseras pas de t’instruire. Tu travailleras honnêtement pour gagner ta vie. Tu ne parleras pas inutilement. Tu ne pousseras pas au péché. Tu ne t’enivreras pas ! Tu lutteras contre le mensonge ! Tu ne te feras pas de soucis pour ce que tu ne peux pas influencer. Tu ne courras pas après l’argent. Tu ne voleras pas. Tu n’opprimeras pas les faibles. Tu ne rendras pas de faux témoignages. Tu instruiras le peuple. Tu aimeras tes prochains. Tu lutteras avec celui qui pèche par mensonge.

L‘Antiquité
Tout est ordonné par la loi. (Hippocrate) Il ne faut ni répondre à l’injustice par l’injustice, ni faire de mal à quiconque et cela même si l’Homme souffre de l’oppression des autres. Le législateur ne doit pas admettre que l’éducation soit mise à l’écart mais il faut en prendre soin. (Platon) Tu te soucieras que les vauriens ne soient pas préférés aux hommes honnêtes. (Isocrate) Nous ne pouvons pas vivre heureux si nous ne sommes pas raisonnables, honnêtes (c’est-à-dire moraux) et justes. (Epicure) L’âme arrive sur Terre, se réincarne et ne cesse de se lier avec les douleurs et les destins de ce monde dans des naissances qui se succèdent les unes aux autres. (Plutarque) Ah, les malheureux ! Ils s’efforcent de trouver le bien mais ils sont aveugles et sourds envers La Loi que Dieu a donné au monde; s’ils y obéissaient, ils vivraient heureux. Dieu (Zeus) tout-puissant, tu libèreras les Hommes de l’ignorance destructrice. (Cléanthe) Chaque homme vaut le prix qu’il se donne. (L’un des plus grands empereurs romains, Marc-Aurèle, 161-180, stoïcien)

Le Coran
Vous serez les auxiliaires de Dieu ! Nous, nous n’avons pas créé les Cieux, la Terre et tout ce qui est entre ces deux pour le divertissement. Tu seras patient envers celui qui te frappera car ceci fait partie de la base des choses ! Celui qui fait le mal le fait contre lui-même. Je dis : « Je ne demande aucune rémunération de votre part mais de l’amour pour les prochains. » Dieu a interdit l’usure.

La Bible
Tu ne rejoindras pas la majorité si elle commet le mal. Tu resteras impartial, tu ne te laisseras pas soudoyer. Tu seras attentif à ne pas te tourner vers l’infâmnie et à ne pas la choisir plutôt que la souffrance. Tu renonceras au mal, tu feras le bien. La bouche menteuse tue l’âme. Tu ne seras pas à double face. Vous ne vous prêterez pas à faire du mal. Vous changerez les opinions injustes par celles qui sont justes. Participez au travail pour la vérité. Que chacun ait à l’esprit ce qui sert à autrui, pas seulement à lui-même. Il n’est pas convenable de prononcer des paroles infâmes, sottes et ambigües. Vous ne mènerez pas une vie oisive. Que les époux soient fidèles. Vous devez renaître ! (Jésus) Et c’est l’amour : vivre selon les dix commandements. Se laisser mener par l’égoïsme signifie la mort. La substance de l’amour c’est aider ses prochains. Tu ne tueras pas ! Qui étudie La Loi, en sera imprégné. Soyez toujours vaillants du côté de La Loi.
La Loi comprend le Décalogue (2e livre de Moïse 20:1-17 et le 5e livre de Moïse 5:1-21) et la réponse de Jésus à la question des Pharisiens sur le commandement le plus élevé de La Loi : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Le deuxième lui ressemble : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. (Matthieu 22:37-39) La Loi peut être étudié grâce à la Bible (www.biblenet.cz) et aussi grâce au site web de la SPMZ (La société civile des amis de la loi morale) www.cz-eu.cz.

 


Fait à Štěpánov près d’Olomouc le 16 décembre 2012, SPMZ, František Venzara





<< RETOUR

 

Cтарт / Start: 1.3.2007
Oригинал / Original: www.spmz.info
SPMZ • Nádražní 28, 783 13 Štěpánov u Olomouce
Czech republic

IBAN: CZ81 0300 000 0002 5734 6517
BIC: CEKOCZPP

thank you for your support!