21. Le matérialisme vu par Alma Excelsior


La vision spirituelle de la Vérité et la Loi morale du monde se détournent de la Terre des tremblements et des orages, de la grêle et des averses torrentielles. La connaissance spirituelle et le sentiment religieux écartent les catastrophes éthérées, les cyclones, les explosions de gaz et les autres maux de l'air, de l'eau, de la terre et du feu. La matérialisme tue les âmes, précipite l'Homme dans la torpeur morale et transforme leurs cœurs en pierres. Les cœurs de pierre sont l'expression du matérialisme le plus profond. Le matérialisme mène l'Homme vers l'épicurisme qui l'entraîne vers l'horreur de la vie post-mortem du Kamaloka astral des non croyants, ce qui est identique au Kamaloka de l'orgueil et de l'avarice. La matérialisme est lié à toutes les infractions de l'ordre de l'être astral, mental et de l'Ātman. Il est même impossible de décrire l'horreur post-mortem des conséquences de l'état d'esprit matérialiste.
Par le matérialisme, le corps éthéré rentre dans le corps physique sans plus en dépasser les contours. L'Homme perd ainsi toute connexion avec le monde éthéré, il ne vit plus qu'avec le monde des sens. Il devient matérialiste.
Si un Homme, dont la vie est basée sur les idées, doit avoir des connexions avec le monde supraterrestre, il doit être capable de séparer le cerveau éthéré de sa tête éthérée d'Homme mortel au-dessus du centre de la tête et ainsi permettre le libre passage des forces éthérées dans la zone cérébrale de sa tête éthérée. Cela lui permet ainsi de renouveler son aptitude à voir ou ressentir de façon éthérée les courants du royaume des forces vitales créatrices. C'est ainsi que renaît la compréhension intuitive des pensées et des courants créateurs qui inspirent une grande création artistique spirituelle et toutes les manifestations immortelles de l'Esprit de l'Intelligence cosmique qui agit par l'intermédiaire des êtres humains. La détente du corps éthéré et son émergence consciemment maîtrisée au-dessus du corps physique permettent la liaison de ce corps éthéré avec le monde spirituel. Cette liaison peut alors s'exprimer sous quatre formes dont la plus basse est l'imagination. C'est la vue des images sans explications. Le niveau suivant est celui de l'inspiration. C'est l'entente de la Parole spirituelle qui provient des êtres des mondes spirituels plus ou moins élevés en fonction du degré d'initiation atteint. Le troisième niveau d'initiation est l'intuition qui peut ensuite être développée jusqu'à l'intuition essentive qui correspond à la compréhension éthérée directe des forces créatrices et des essences du monde nirvanique et bouddhiste.
La fardeau de la Terre comprend également le sentiment de peur devant la perte du corps physique, sentiment qui est entraîné par la conscience de soi. Ces sentiments sont également fortement ressentis pas le matérialiste car son désir d'existence corporelle est trop fort pour lui permettre de s'éloigner de son corps physique. Le matérialiste ressent donc une autre forme de tourments que le suicidaire car la non croyance de son âme l'a poussé, non pas à tuer son corps physique, mais à tuer son corps astral. Il a tué une âme, ce qui est bien pire que de tuer un corps. Le matérialisme est lié à toutes les forces de l'immodération et de l'épicurisme qui ne peuvent être surmontées que par la modestie, la discipline et le contrôle de son corps astral. L'homme qui investit ses connaissances dans ce monde s'adonne naturellement à tous ses plaisirs. Il s'agit tout d'abord du désir de bien manger et de bien boire. Une telle personne ne mange pas pour vivre mais il vit pour bien manger et boire et pour profiter des plaisirs de ce monde.
L'exemple de Thérèse Neuman dément le matérialisme et prouve l'existence d'une vie transcendante qui conditionne elle-même la vie immanente. Thérèse Neuman s'est incarnée pour que son existence spirituelle (c'est-à-dire sans nourriture physique) vienne bouleverser le matérialisme de la culture actuelle et pour prouver la possibilité d'exister dans le monde immanent par les seules forces de l'existence transcendante. La vie spirituelle ne nécessite pas d'aliments qui sera un jour remplacé par la respiration. Pour cela nous devons encore mûrir et devenir des êtres solaires qui ne se laissent pas influencer par l'astralité. Nous atteindrons tous l'existence solaire lorsque la maturité générale de l'humanité le permettra. Cela arrivera à l'époque des "Sept trombones" au cours de la dernière ère terrestre. (69 - 73) (Notre remarque : nous atteignons actuellement la fin de l'ère aryenne qui sera suivie par l'ère des Sept sceaux, ce n'est qu'après que commencera l'ère des Sept trombones).

******

Notre remarque : Thérèse Neuman est née à Konnersreuth dans une famille allemande en 1898, elle est morte le 18 septembre 1962. Elle a été gravement blessée au cours d'un incendie en 1918, ce qui la rendit aveugle et paralysée. Elle retrouva la vue lors de sa béatification le 19 avril 1923, puis elle fut totalement rétablie de sa paralysie au jour de sa canonisation le 17 mai 1925.
Thérèse Neuman vécut sans aliments ni boissons de 1927 à sa mort en septembre 1962 (c'est-à-dire pendant 35 ans). Le seul aliment qu'elle recevait était l'hostie de la sainte communion quotidienne. Elle refusait de dire qu'elle vivait de rien. "Rien ne peut être sans rien" répondait-elle "je ne vis pas de rien, je vis du Sauveur. Il a bien dit "Mon corps est nourriture". Puisqu'il l'a dit, pourquoi cela ne devrait-il pas être vrai même pour la vie de notre corps ?" Elle n'a pas passé sa vie dans son lit mais elle a inlassablement pris soin de l'église paroissiale et des malades. Aucun médecin et aucune infirmière ne travaillaient à Konnersreuth jusqu'à l'année 1947. C'est pour cela que, pendant de nombreuses années, elle a rendu visite et soigné les malades même si ses pieds stigmatisés la portait difficilement.
Dr. Johanes Steiner a écrit un livre sur Thérèse Neuman "Thérèse Neuman de Konnersreuth, images de sa vie selon des témoignages authentiques, des documents et des journaux commentaires et des journaux personnels".

SPMZ - 7/2011

Notre adresse :
SPMZ – responsable docteur en droit František Venzara
Nádražní 28
783 13 Štěpánov u Olomouce
République tchèque - Czech republic

 

<< RETOUR

 

Cтарт / Start: 1.3.2007
Oригинал / Original: www.spmz.info
SPMZ • Nádražní 28, 783 13 Štěpánov u Olomouce
Czech republic

IBAN: CZ81 0300 000 0002 5734 6517
BIC: CEKOCZPP

thank you for your support!