8. SEPT PRINCIPES ÉLÉMENTAIRES
ET IMMUABLES DE L’ÉVOLUTION HUMAINE



Sous-titre


Ce qu’on doit savoir et faire pour commencer
à se remplir de la lumière vivifiante et non des ténèbres
semant la mort qui nous transformeraient en déchets de l’évolution













SPMZ
ŠTĚPÁNOV U OLOMOUCE
2007





SOMMAIRE

Introduction
1.Intelligence suprême et la plus puissante
2.Loi morale naturelle et loi du talion
3.Réincarnation
4.Vie impersonnelle – manifestation d’amour et de service
5.La consommation de la viande empêche que les hommes vivent en conformité avec l’univers et la nature et leurs lois
6.Aucune colère et aucune vengeance
7.Éducation à la liberté, donc à la démocratie


Informations
en vertu des dispositions § 2, article 1, de la loi numéro 37/95 Rec. sur les publications non périodiques

Titre: SEPT PRINCIPES ÉLÉMENTAIRES ET IMMUABLES DE L’ÉVOLUTION HUMAINE

Sous-titre: Ce qu’on doit savoir et faire pour commencer à se remplir de la lumière vivifiante et non des ténèbres semant la mort qui nous transformeraient en déchets de l’évolution

Auteur: František Venzara

Éditeur:
SPMZ – Světlo pravdy morálního zákona
Nádražní 28
783 13 Štěpánov u Olomouce

Édition: Première, septembre 2007

Reproduction: Reproduction assurée par SPMZ

Note: Le présent livre renoue avec le contenu, légèrement modifié, de la brochure, format A 4 du même auteur (7/2007) Sept principes élémentaires de l’idéologie exemplaire de la démocratie (ISBN 978-80-86519-18-0)

ISBN 978-80-86519-21-0





Introduction

La révolution spirituelle et morale commencera déjà tôt à regagner systématiquement la révolution scientifique et technique. Cette révolution ne sera pas initiée par l’une des religions mondiales mais par le pouvoir public qui se rendra compte du fait qu’il doit se conformer à sept principes démocratiques élémentaires, cités ci-dessous. Si l’idéologie de l’humanité et son organisation sont en contradiction avec les sept principes résultant de la connaissance de la Loi naturelle morale, c’est un chemin vers les ténèbres et non vers la lumière. Pour cette raison, il est possible de dire que chaque pouvoir public a le droit et doit assurer une évolution positive de la santé morale selon les sept principes cités. C’est une seule possibilité permettant d’orienter l’évolution de la société dans un bon sens, vers la lumière, donc vers le sens de l’existence des hommes vivant dans les corps physiques sur la Terre. C’est une seule possibilité permettant d’éviter que les non démocrates décident de l’évolution de la démocratie. C’est une seule possibilité permettant d’assurer l’harmonie de la vie de l’humanité avec l’univers, la nature, leurs lois et plans. Une mauvaise idéologie (et le mauvais style de vie qui en résulte) assure toujours la gestion suprême de l’humanité et de son organisation et elle est la cause de tout le mal, donc des ténèbres en nous et autour de nous. La révolution permanente des cerveaux et des cœurs qui s’approche ne forcera pas les hommes à abandonner leur conviction. Elle appliquera seulement son droit et son obligation d’informer les hommes sur les principes élémentaires de la démocratie qui sont conformes aux principes de la liberté humaine et aux principes de la doctrine de Jésus.

Auteur



1. Intelligence suprême et la plus puissante

Les ténèbres dans les hommes et autour des hommes empêchent de comprendre une opinion logique disant que si la nature a donné aux hommes de l’intelligence qui a crée sa propre idéologie avec sa hiérarchie de valeurs, l’intelligence n’est pas née par hasard, mais en conformité avec le programme d’évolution de l’humanité. S’il y a un programme, il faut qu’il y ait aussi un programmeur. En parallèle, s’il y a une loi en vigueur, il faut qu’il y ait également un législateur.
Les forces, toutes seules, sont aveugles, si un pouvoir ne leur a pas donné un peu d’intelligence (par exemple, un logiciel pour l’ordinateur). Est-ce que les forces aveugles de toute la Galaxie ont pu donné à l’homme une puissance intelligente qu’elles n’ont pas et qu’elles ne connaissent pas ? Seule une intelligence suprême (par rapport à l’intelligence humaine) a donc pu nous donné la conscience, le psychisme, l’intelligence et le pouvoir responsable. Les hommes appellent cette intelligence Dieu, Allah.
Le fait que la composition de 1 kg de cerveau humain et de 1 kg de n’importe quelle matière est identique (électrons, protons, neutrons) fait entendre qu’il y a encore des autres valeurs en jeu, par exemple un projet d’organisation de ces éléments de construction. Mais le dernier représente déjà une manifestation de l’intelligence. Le grand maître d’échecs Kasparov n’a pas été battu par un ordinateur mais par un logiciel fourni par l’intelligence humaine.
Les découvertes récentes en astronomie font entendre que c’est une énérgie qui représente un élément de construction élémentaire de tout ce qui existe. La matière astronomique, matière brute, ne représente que 5 % du poids de l’univers. La matière obscure représente 25 % et l’énergie cachée 70 %. Les sciences font découvrir aux hommes l’intelligence magnifique incarnée en tout ce qui existe, y compris les lois de la nature.
Extraits des idées de Jan Ámos Komenský (Comenius), éducateur des nations, relatives à Dieu : C’est Dieu qui est le plus utile de tout dont on a besoin. Dieu est Dieu de l’ordre. Le pouvoir ne vient que de Dieu. L’ordre du monde nous apprend que Dieu existe car l’ordre ne peut pas provenir d’un hasard. Imagine donc : Si tu préparais des caractères du présent livre, tu les distribuais et jetais sur un tas, mille fois, mille fois et encore mille fois et encore plus, tu ne créerais pas de livre composé grâce à un art. Comment le monde, ensemble si structuré, aurait pu donc être créé par hasard ?
Le code génétique est commun aux règnes animal, végétal, humain. Cela prouve qu’il n’y a qu’un seul créateur de code génétique. L’intelligence mise dans tout ce qui existe, ce qui est analysé et découvert par les sciences de l’humanité. Les étudiants étudient cette intelligence dans les écoles et nous l’appelons le progrès scientifique et technique. Il n’est pas possible de nier l’auteur de cette intelligence. Sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages (Romains 1, 20).



2. Loi morale naturelle et loi du talion

Tout ce qui existe dans l’univers, peu importe si les hommes le perçoivent ou ne l’ont pas encore découvert, est soumis aux lois naturelles données. La possibilité que le législateur de toutes les lois naturelles a oublié soumettre l’évolution et l’utilisation du psychisme et du pouvoir à ses règles est complètement incrédible. Une telle loi existe et on l’appelle Loi de sagesse et d’amour, autrement dit Loi morale complétée par la Loi du talion relative au respect de la Loi par les hommes. Cette Loi garantit que tous les avantages obtenus en contradiction avec les normes de la Loi ne sont que temporaires en surtout ont un impact négatif sur l’évolution spirituelle des hommes. Leurs corps spirituels se remplissent des ténèbres. Le proverbe disant comme on fait son lit, on se couche est donc vrai. La violation de la loi peut aboutir à un accident grave sur la route ou à une maladie.
L’attitude de l’humanité envers les deux lois citées est une source primaire du bien ou du mal sur la Terre. La liberté de choix, donnée aux hommes par la nature n’est pas illimitée mais porte, soit sur la libération des normes morales de la Loi ce qu’on appelle la démoralisation et l’amoralité de toute sorte, soit sur la libération de la violence des normes de la Loi ce qu’on appelle la renaissance morale, l’amélioration de la santé morale et psychique, la remoralisation ou aussi la liberté, synonyme de la démocratie. C’est une seule possibilité permettant de réduire la proportion des ténèbres dans l’homme, dans sans conscience et dans sa subconscience, transformer les ténèbres en nous en lumière.
Seuls les hommes extrêmement évolués dans le domaine spirituel ont acquis cette faculté de découvrir les lois spirituelles dont la connaissance est située absolument hors de la portée des sciences exactes. Ces hommes sont devenus fondateurs des religions mondiales.

Chine
Si un sage règne, il renforce le caractère des hommes. Là, où la Loi n’est pas respectée, les ténèbres s’établissent. Ne fais pas aux autres ce que tu ne désires pas toi-même. Il n’y pas de crime plus grave que la passion déchaînée. Si on aime quelqu’un, est-il possible de ne pas faire des efforts dans son intérêt ? (Évidemment, seulement dans les limites de la Loi). L’homme généreux est impartial et il ne concentre son attention que sur les choses importantes.

Egypte
Aime la vérité et la justice. Soit impartial. Étudie en continu ! Respecte la doctrine. Travaille, gagne la vie honnêtement. Ne parle pas inutilement. Ne détourne pas les autres de la morale. Ne te grise pas. Ne cours pas après la richesse. Ne vole pas. Instruis le peuple. Ne comets pas d’injustice. Bats avec celui qui pèche par le mensonge.

Inde
Ne tue pas les êtres vivants (Non blessure, non violence). Ne pas prendre ce qu’on ne nous donne pas (Non vol). Ne pas faire des relations sexuelles non autorisées (Continence). Ne pas parler faussement (Véracité). Ne pas boire de boissons capiteuses.
Obéissance et vénération de Dieu personnel. Autodiscipline. Satisfaction, équilibre. La pensée est primaire, elle est maître de tout, tout vient d’elle (Surtout le pouvoir). Le don de la connaissance de la loi dépasse tous les dons.

Christianisme
Tu ne rejoins pas la majorité, si elle fait du mal. Tous ceux qui me (sagesse) haïssent, aiment la mort. Tous ceux qui sont prêts à l’infamie, qui détournent les autres de la morale et les entraînent dans la chute seront exterminés. Ne recours en aucun cas au mensonge. La sagessse a pour objectif de respecter la Loi. Contribuez à un travail pour la vérité. Il faut que chacun pense à ce que sert aux autres et non seulement à lui. Obéir l’avarie, signifie la mort.

Antiquité
La loi règne tout (Hippocrate). On ne doit pas rendre l’injustice pour l’injustice, on ne doit pas faire du mal même si l’homme doit endurer beaucoup de souffrances causées par les autres. Croyez que ceux qui ne couchent ensemble que pour la volupté font une faute (Plutarque). Oh, les malheureux ! Ils veulent toujours faire du bien, mais ils sont sourds et aveugles à la Loi donnée au monde par Dieu. S’ils le respectaient, ils vivraient heureusement. Zeus tout-puissant, libère les hommes de cette ignorance destructrice (Cleanthes).

Coran
Malheur à ceux qui aiment plus la vie terrestre que la vie à venir, ils détournent du bon chemin et désirent qu’il soit faux. Celui qui fait du mal, sera recompensé de la même manière. Ce qui reste, si la vérité s’en va, à part de l’errance ?



3. Réincarnation

Le sommeil est le frère de la mort. Cette sagesse populaire exprime le principe identique du sommeil et de la mort portant sur la séparation de l’esprit humain et de la chair. La séparation courte s’appelle le sommeil, la séparation beaucoup plus longue s’appelle la mort. Au moment de la soi-disant mort, l’esprit humain retourne dans des mondes spirituels. Après une période de durée variable, l’esprit humain est relié à une nouvelle chair, c’est-à-dire à l’embryon situé dans l’utérus d’une mère choisie. Aujourd’hui, on appelle ce retour par le mot de réincarnation. Une nouvelle liaison entre l’esprit et la chair est manifestée chez des enfants âgés de 1 à 3 ans par le fait qu’ils parlent de soi en troisième personne. Par exemple : « Maman, Lucie a fait pipi. » Si un garçon a vécu dans sa vie précédente comme une femme, il peut parler de soi en employant le genre féminin : « J’ai parlé avec ma grand-mère ».La même chose peut se manifester chez une fille qui a vécu dans le passé comme un homme. Le passé peut se manifester aussi dans les jeux enfantins. Ces manifestations chez les petits enfants ne résultent pas d’un milieu familial mais de leur fond spirituel.
L’élimination de la réincarnation de la Bible et donc des doctrines de Christ peut être imputée à Justinien (483-565), empreur byzantin qui a imposé en 553 à ses évêques l’excommunication d’Origène (185-254), théologien important et de sa doctrine relative à la réincarnation. C’est aussi la liquidation de l’Esprit en 870, justifiée par l’Église par un argument disant que une âme est suffisante, qui représente un grand succès des ténèbres en combat avec la lumière.
« La chaîne de réincarnations est une échelle évolutive de l’évolution humaine. La réincarnation perderait son sens, si l’homme ne disposait pas de forces des anciennes incarnations, déposées à son intérieur, avec lesquelles il renoue et qu’il développe sous l’influence d’un carme dominé par la Providence, aussi bien que l’homme perdrait le sens de la vie, s’il s’endormait le soir et se réveillait le lendemain matin en oubliant ce qu’il était hier, ce qu’il a fait. Pour cela, il est né soit sous les mauvaises, soit sous les bonnes influences astrales. Ce qu’il fait dans cette réincarnation, s’il surmonte les mauvaises influences et multiplie les bonnes, cela dépend de l’homme. L’horoscope définit à l’homme ce qu’il apporte de son passé. Les influences astrales, cela ne signifie pas la gravitation des planètes, mais les influences spirituelles et psychiques. Servir les autres et contribuer à leur évolution c’est un seul sens de la vraie vie humaine spirituelle et un objectif eternel de sa vocation. » (Alma Excelsior, 1887-1956, experte en Loi naturelle morale).
La réincarnation est bien ancrée dans la Bible, c’est Jesús qui confirme de manière explicite l’existence de la réincarnation en disant (vers Matthieu 11, 14.15) : Et, si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est Elie qui devait venir (Jean Baptiste). Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (Note : Le prophète Elie a vécu sous le roi Achab, 875-853 av. J.-C.). Dans l’Ancien Testament, on mentionne la réincarnation en Job 1, 21 : Je suis sorti nu de sein de ma mère, et nu j’y retournerai. Et si on écrit dans le Psaume que les méchants se retournent vers le séjour des morts, cela ne signifie pas qu’il y a déjà été une fois ? C’est également le vers Job 33, 25 : Et sa chair a plus de fraîcheur qu'au premier âge, Il revient aux jours de sa jeunesse qui a la signification de réincarnation. Seule la réincarnation permet à l’homme de revenir aux jours de la jeunesse. Par le mots « Il faut que vous naissiez de nouveau » Jesús a confirmé à Nicodème, un chef des Juifs que la mère donne au moment de la renaissance à un vieil homme aussi une nouvelle chair (Jean 3, 4.5.7) Pour cette raison, les mots de Jesús relatifs à la renaissance ne concernent pas l’esprit humain qui est un porteur permanent de la personnalité humaine même au moment de la soi-disante mort qui ne touche que la chair. C’est prouvé aussi les vers dans le dernier chapitre du livre Ecclésiaste du Nouveau Testament : « Avant que le cordon d'argent qui lie l’esprit à la chair se détache, avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné ».



4 Vie impersonnelle – manifestation d’amour et de service

La loi de la vie impersonnelle, appelée aussi loi de sagesse et d’amour peut être exprimée par un proverbe disant que si on donne, on reçoit aussi, que l’animosité humaine est un grand détour. Seul un effort de vivre pour les autres remplit l’homme de la lumière, de la satisfaction et le spiritualise. Selon un effort d’aider et de propager la connaissance de l’importance de la liberté et de la démocratie et permettre donc aux hommes de vivre de façon saine et d’assurer l’évolution sur la Terre, on peut reconnaître et distinguer les vrais démocrates des non démocrates qui prêchent la démocratie, mais en cachette servent les objectifs antidémocratiques de leur propre égoïsme ou d’un égoïsme collectif.
Il est possible d’identifier la vie impersonnelle avec les manifestations de l’amour spirituel qui correspond aux notions de service, de don, de sacrifice. Mais il n’est pas possible de confondre rendre le service avec faire beau jeu. La vie personnelle, donc égoïste privilège des avantages matériels mais ces efforts dépassent souvent les normes de la Loi. La morale chrétienne décrit la vie impersonnelle de manière suivante : Seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. (Galates 5, 13) Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres (Philippiens 2, 4) Que le Seigneur augmente de plus en plus parmi vous, et à l'égard de tous (1 Thessaloniciens 3, 12) Et l'amour consiste à marcher selon ses commandements, donc selon les normes de la Loi (Deuxième épître de Jean, 2, 6) Que chacun de nous complaise au prochain pour ce qui est bien en vue de l'édification. (Romains 15, 2) Je vous exhorte à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l'âme (Première épître de Pierre, 2, 11). Celui qui n'aime pas demeure dans la mort (Première épître de Jean, 3, 14). Le Coran connait aussi l’importance de l’amour : Et c’est ce que Dieu annonce comme une bonne nouvelle à ses serviteurs : « Je ne vous en demande aucun salaire si ce n'est l'affection eu égard à [nos liens] de parenté ! » Il y a une différence énorme entre l’amour et le sexe car l’amour spirituel est lié à un bon monde spirituel tandis que le sexe est lié à la chair et la mort fait disparaîre ces relations tandis que les relations humaines basées sur l’amour ne disparaissent pas au moment de la mort. L’autodiscipline et l’amour propre permettent de transformer l’énergie cachée dans le sexe en amour dont on a dit qu’il représentait une énergie la plus universelle, la plus admirable, la plus énigmatique, et la plus puissante de l’univers. Le grand amour est probablement déjà asexué. L’abus égoiste de sexe diminue l’immunité humaine, fait venir les maladies vénériennes, l’impotence et l’impossibilité d’avoir les enfants dans l’avenir. Le vrai amour impersonnel par contre développe l’immunité des hommes en parallèle avec le développement de la vie impersonnelle. Si l’amour en homme devient naturel, il peut avoir des effets régénératifs forts touchant tous les éléments de l’homme, y compris la chair. L’amour maternel appartient à des types suprêmes de l’amour. Mais la mère qui permet à son enfant de devenir (pour la raison d’amour) coquin est coresponsable du résultat de son amour douteux. L’amour qui touche tout et tous les êtres s’appelle l’amour universel. L’amour détruit par l’égoïsme s’appelle la jalousie qui peut se transformer facilement en criminalité. La violation des femmes et la vente du corps aux hommes avides de sexe prouvent que le sexe n’est pas une source d’un vrai amour. L’utilisation des moyens de protection contaceptifs soutient le sexe instinctif et freine le développement spirituel.
L’égoïsme est un antipôle de l’amour et une force qui empêche les hommes de faire la connaissance de la vérité objective relative à la vie impersonnelle et de devenir démocrates convaincus et incorruptibles. Friedrich Schiller a comparé l’amour à un escalier qui permet aux hommes de s’approcher de l’image de Dieu. Plus l’homme s’efforce de façon égoîste d’avoir de l’amour, plus il s’éloigne d’un vrai bonheur. Mais plus il vit la vie impersonnelle, plus il devient heureux. L’amour est le seul chemin qui mène vers le propre bonheur. Le mal apparait toujours là où il manque l’amour. Les hommes qui vivent sur la Terre sans amour spirituel sont spirituellement morts bien qu’il vivent dans l’aisance. La mort de la chair humaine termine les rapports sexuels des hommes mais pas les rapports d’amour spirituel qui dépassent la frontière de la mort.



5 La consommation de la viande empêche que les hommes vivent en conformité avec l’univers et la nature et leurs lois

D’abord, réduire la consommation viande, plus tard pas de viande, c’est le cinquième principe démocratique. La consommation de la viande empêche le développement spirituel de l’homme et favorise le massacre quotidien des animaux, nos frères cadets. L’abattoir animal est en relation avec l’abattoir humain dans les guerres. La plupart des hommes connaissent cette responsabilité et cette liaison. À côté de la sous-alimentation physique, il existe aussi la sous-alimentation spirituelle (pensée) et psychique (sentiments). Cette sous-alimentation psychique est plus dangereuse que la sous-alimentation physique, parce qu’il s’agit de la source primaire et de la cause primaire des maladies psychiques et physiques. Elle crée également des conditions pour l’évolution aberrante de l’humanité et de la démocratie.
Tout le règne humain est doté depuis le début de son évolution dans sa chair d’un appareil digestif herbivore à la différence du règne animal où seuls les éléphants, les girafes, les chameaux, les hippopotames, les rhinocéros, les gorilles, les kangourous, les lapins, les cheveaux, les chèvres, les moutons, les cochons, les taureaux, par exemple, et surtout nos vaches, sont herbivores. La maladie de la vache folle et la possibilité de trasmission de cette maladie à l’homme a averti l’humanité qu’il n’est pas possible d’élargir sans punition les intervention humaines dans l’ordre crée par la nature, pas seulement au niveau de l’alimentation. Il est possible de considérer la possibilité de l’appareil digestif humain de consommer aussi la viande animale - à la différence des herbivores dans le règne animal qui ne disposent pas de cette liberté de choix – comme accord de la nature pour que l’homme puisse manger exceptionnellement de la viande, s’il y a un manque d’alimentation végétale.
Les hommes qui achètent de la viande se trompent lorsqu’ils disent qu’ils ne sont pas responsables de ce qui se passe à l’abattoir. Ce sont surtout eux qui sont avec l’industrie de la viande responsables de l’existence de l’abattoir animal et de la cause principale de l’abattoir humain dans les guerres. L’appareil digestif humain avec un intestin grêle dont la longueur est de 6 à 7 mètres, nécessaire pour avoir assez de temps pour l’absorption des matières nutritives d’origine végétale prouve que tous les hommes sont herbivores. Les intestins des carnivores sont beaucoup plus courts. Les carnivores ne suent pas, mais règlent la température du corps en tirant la langue et en respirant vite. Dans la peau des herbivores, se trouvent des pores sudoripares qui assurent la régulation de la température du corps et l’évacuation des matières résiduelles. L’enzyme ptyaline dans la salive des herbivores les aident bien à décompser l’amidon en sucre. La salive des carnivores ne contient pas de ptyaline. Les carnivores sécrètent dix fois plus d’acide chlorhydrique que les herbivores car ils en ont besoin pour décomposer la viande et les os dans la nourriture. Les carnivores ont des mâchoires qui ne peuvent bouger que dans le sens vertical tandis que les herbivores ont des mâchoires qui peuvent bouger aussi latéralement pour faciliter la mastication. Vérifiez, s’il vous plaît, vos mâchoires. La chair et la force de tous les animaux herbivores, surtout des éléphants, ne proviennent pas de la viande des autres animaux mais des plantes. La consommation de la viande n’est donc qu’un maillon gustatif intermédiaire inutile qui a besoin d’environ 16 kg de céréales pour produire 1 kg de viande. Comme la population mondiale augmente tous les 12 ans d’un milliard il faut savoir que 100 grammes de viande donne à l’homme 133 calories mais la même quantité de blé donne au corps humain 331 calories, le pois donne 344 calories, le riz 356 calories, les noix pelées 682 calories et le beurre 793 calories. Aujourd’hui, on sait déjà que les reins de l’homme qui consomme la viande sont chargés trois fois plus que ceux des végétariens. Les consommateurs de la viande mangent la viande intoxiquée par la dépression, l’horreur et la lamentation des animaux torturés et tués. Il en résulte des troubles psychiques chez les hommes. La consommation de la viande favorise la sexualité anormale et perverse. Chacun qui mange la viande, soutient le développement de la violence dans le monde sans s’en rendre compte.
On dit que Plutarque a refusé la consommation de la viande en posant la question d’où est-elle venue, en disant pourquoi on met du sang sur nos mains bien qu’il existe beaucoup d’autres modalités d’alimentation. Pourquoi vous niez que la terre est capable de vous nourrir ? N’avez-vous pas honte d’ajouter dans les fruits de la terre du sang et de l’assassinat ? Zarathoustra a touché le fond de l’affaire lorsqu’il a expliqué à ses compatriotes que la force de l’univers passait avec les rayons de soleil dans les fruits et dans les plantes. Pour cette raison, le soleil entre en nous lorsqu’on consomme les fruits des champs. Remplissons-nous de leurs forces spirituelles ! Henry David Thoreau ne doutait pas du fait que la race humaine quitte dans son évolution progressive la consommation des animaux comme les tribus primitives ont abandonné le canibalisme lorsqu’elles sont entrées en contact avec le degré plus élevé de la civilisation.
Les sciences médicales soutenant dans le passé la consommation de la viande sont arrivées à la conclusion que la consommation de la viande n’est pas utile à l’évolution saine de l’homme mais au contraire a un effet nuisible. Pendant la Première Guerre Mondiale, le blocus total, de terre et maritime, du Danemark a obligé ce pays à approuver un plan annuel d’austérité qui a pratiquement éliminé la viande de la nourriture de cette nation. À la surprise de l’administration, les statistiques à la fin de l’année ont démontré l’amélioration de la santé de la population et la baisse de la mortalité de 17 %. Le programme similaire réalisé pendant la Seconde Guerre Mondiale en Norvège a donné les mêmes résultats avec la baisse importante de la mortalité due aux maladies de l’appareil circulatoire, en plus. Après la fin des mesures d’austérité, lorsque la viande est redevenue une alimentation ordinaire des citoyens la mortalité dans les deux pays est revenue au niveau existant avant la guerre. Pourquoi les hommes et leurs leaders ont oublié cette expérience ?
Le refus de la consommation de la viande par les hommes est justifié par la doctrine philadelphique disant que l’âme de l’homme est dotée de l’astralité, commune pour l’animal et l’homme. Pour cette raison, l’homme devrait élever les animaux domestique mais pas pour la viande. Il pourrait élever aussi la vache pour le lait et le beurre mais il ne devrait pas la tuer et manger. Les hommes qui consomment la viande mangent la chair de ses frères cadets et comettent un fratricide. La morale et le progrès mondial ne se développeront considérablement qu’au moment où l’humanité abandonnera la consommation de la viande. À cette époque-là, le principe de l’amour universel de Christ sera réellement appliqué sur la terre. La carme d’effusion de sang correspond à la consommation de la viande qui aboutit à la guerre. Pour cela, la paix mondiale dépend en parallèle de l’évolution de l’intelligence humaine et de la morale envers les hommes mais aussi de l’amour universel manifesté envers les autres règnes, surtout envers les règnes animal et végétal.



6. Aucune colère et aucune vengeance

La colère et la vengeance sont des forces négatives qui permettent aux pouvoirs des ténèbres de dominer l’homme. Le démocrate sait que la révanche des méchancétés et des attaques insidieuses contre l’intégrité de ses choses et contre lui même appartient au pouvoir public. Si le pouvoir publique démocratique n’assure pas de justice, c’est à Dieu de faire la justice. Le démocrate ne doit en aucun cas se laisser provoquer pour passer à la révanche, donc violer la Loi car il reviendrait au niveau ténèbre de ses ennemis.
La collère, la fureur, l’acharnement, l’impétuosité, la furie, la violence ont un impact négatif sur le bon fonctionnement du système nerveux autonome (végétatif) que la volonté humaine, heureusement, ne commande pas. La perturbation de cette activité peut se manifester par la jaunisse. Si l’homme ne contrôle que la manifestation extérieure de la colère mais la colère continue à exister en lui, c’est une source primaire de la formation des calculs bilaires. Mais la colère et ses manifestations influencent surtout de manière négative l’évolution spirituelle de l’homme car ouvrent la porte aux ténèbrent qui renforcent sa position en homme. La connaissance de la loi de réincarnation et la conscience que tout ce qui est nuisible et désagréable dans vie ne s’oppose pas à la Loi favorise une bonne réaction d’un démocrate. Les vers de la Bible soutiennent cette opinion : « Ne vend-on pas deux passereaux pour un as ? Et pas un d'entre eux ne tombera au sol à l'insu de votre Père ! Et vous donc ! vos cheveux même sont tous comptés ! Soyez donc sans crainte ; vous valez mieux, vous, qu'une multitude de passereaux » Matthieu 10, 29 - 31). Le Coran dispose d’un texte similaire : «Nul malheur n'atteint (l'homme) que par la permission de Dieu » (sourate 64, 11).  
Les citations de la Bible et des autres Écritures saintes sont possibles parce que la doctrine pure de Jesús est conforme à la doctrine de la démocratie pure : Elle a donc la même base la Loi naturelle morale. Pour la même raison, il est possible d’affirmer que la liberté et la démocratie sont synonymes. Il est donc valable aussi pour la démocratie que la démocratie n’est pas un cadre vide dans lequel chacun peut poser ce qu’il veut parce que la Loi s’y trouve déjà depuis longtemps. Jesús a déclaré à propos de sa doctrine qu’il ne vient pas de lui mais de son Père (Jean 7, 16). L’information plus pertiente disant comment l’homme doit penser, sentir, parler et agir n’existe pas.



7. Éducation à la liberté, donc à la démocratie

L’éducation orientée vers les qualités et le caractère de l’homme, c’est la septième valeur démocratique. Il est possible de diviser la pédagogie en deux branches. Éducation et formation. L’éducation porte sur les principes et les lois de l’évolution des qualités et du caractère orientés vers la sagesse démocratique, la formation porte sur les principes et les lois des autres connaissances et compétences. Comme un vaurien avec la formation universitaire est plus dangereux pour la société qu’un vaurien sans formation universitaire il est souhaitable que les hommes et le pouvoir publique transforment cette vérité ancienne en priorité de la démocratie dans les familles, dans les écoles et dans les médias pour que le nombre de vrais démocrates dans la société soit supérieur au nombre de non démocrates et pour que seuls les démocrates décident de l’évolution de la démocratie.
Les doctrines éthiques de différentes religions sont en général conformes, plus ou moins, à la Loi mais l’éducation assurée par le pouvoir public démocratique doit transmettre aux jeunes et aux adultes un contenu exemplaire, unique de l’idéologie démocratique du monde qui ne sera en contradiction avec les autres idéologies de l’humanité, surtout avec les doctrines des religions. Jan Ámos Komenský (Comenius), éducateur des nations, est arrivé à la conclusion qu’il existe un chaos infini dans les avis sur Dieu et le contenu de la religion qu’on compare tous les cultes qu’on peut voir dans le monde ou qu’on les analyse de manière séparée. Mais cela n’exclut pas la connaissance que l’idéologie démocratique est conforme en principe à la doctrine de Jésus. T. G. Masaryk déclarant que le sens de l’histoire tchèque et de la démocratie porte sur Jésus confirme cette opinion. Il est donc possible de puiser une sagesse de la Loi qui correspond à la sagesse démocratique et n’est pas soumise au vieillissement et aux chagements dans les Écritures saintes.
Parmi les opinions de Jan Ámos Komenský (Comenius), éducateur des nations, relatives à l’éducation on peut mentionner : La négligence de l’éducation détruit les hommes, les familles, les empires et le monde entier. L’éducation universelle est un ennoblissement universel de toute l’humanité. Dieu représente en nous l’image de Dieu, nous sommes donc des petits dieux, donc des hommes. Nous sommes tous envoyés dans cette école du monde et il faut qu’on se prépare pour une autre vie. Dans la vie, il n’y a rien de plus nécessaire que de s’armer de la sagesse humaine. Un vieux proverbe dit que celui qui progresse en connaissance mais perd en mœurs perd plus qu’il gagne. Si quelqu’un ne s’occupe que de qu’on a en commun avec les animaux, donc, de l’etre, de la vie, de la nourriture, des mouvements a des jouissances sensuelles, il se trassforme en homme animal. Vivre et ne pas savoir pourquoi tu vis signifie vivre comme une mouche ou une ortie. Il interdit de retarder le hommes ou de les éloigner de la formation de l’esprit. Ne pas être soumis à la violence est mieux qu’être corrigé. Il est interdit de permettre au mal de se développer. Au lieu de l’amour mutuel et de la sincérité, il y a une haine mutelle, l’hostilité, les guerre et les assassinats. Au lieu de la justice, l’injustice, le tort, l’opression, le vol, le brigandage. Au lieu de la propreté, l’impropreté, l’obscénité dans les idées, dans la parole et dans les actes. Au lieu de la simplicité, et de la véracité, le mensonge, l’abus et les ruses mécantes. Au lieu de l’humilité, l’arrogance et présomption des uns evers les autres. Malheur à la race malheureuse et dégénérée ! À qui sert l’école si ne délivre pas de la tare (impropreté spirituelle) ? Les enfants sont des êtres sociables qui aiment dès le berceau la société. Il est possible d’inculquer les connaissances de Dieu, de la vie et de la mort qui transforme la vie d’ici bas en une autre à ceux qui ont deux, trois ou quatre ans pour qu’ils commencent à comprendre selon leur niveau de compréhension pourquoi ils sont ici et ce qu’ils doivent faire. Les parents apprendront les choses suivantes à leurs enfants :
1. Amour du travail. Ils ne leur permettront pas de fainéanter mais les habitueront à faire quelque chose dès le tout jeune âge, au début quelque chose d’amusant mais ce qui pourrait leur apporter un vrai profit plus tard.
2. Patience et bonnes mœurs. Et si l’enfant comet une faute, il faut le blâmer. Il n’est pas possible de supporter sa réplique.
3. Piété. L’enfant doit apprendre dès le tout jeune âge le respect de Dieu.
4. Les parents doivent apprendre des compétences qui pourraient plus tard les faire manger et servir à l’État à leurs enfants.
5. Activité et initiative nécessaires pour régler les affaires et remplir les taches confiées.
6. Simplicité dans la nourriture, dans l’habillement, etc.
7. Les parents doivent apprendre l’honneteté, la franchise et la pudicité à leurs enfants pour que les derniers apprennent à dérober aux ténèbres et comprennent que tous leurs actes doivent se réaliser dans la lumière. Il faut protéger les enfants le plus soigneusement possible contre la mauvaise société pour qu’elle ne les déprave pas. Si le caractère naturel est perturbé, le mal s’attache plus facilement et solidement. Il est donc nécessaire d’éloigner la jeunesse avec beaucoup d’effort de toutes les occasions de destruction, par exemple, de la mauvaise société, de la parole obscène, des livres vides et inutiles (les exemples de fautes vues ou entendues, c’est un poison pour l’âme) et finalement de l’oisiveté pour que la non activité n’aprenne pas la criminalité aux enfants et pour que les derniers ne prenne pas du retard dans son évolution mentale. Il est donc mieux de les occuper à faire quelque chose de sérieux ou amusant pour éviter l’oisiveté. Il est absolument nécessaire que le pouvoir sévisse contre le mal. L’intervention porte sur la discipline, donc sur les réprimades et la punition, sur la parole et les coups, si c’est nécessaire, immédiatement après une action pour que le mal né soit reprimé en germe ou si possible déraciné. Avant tout, il faut inculquer aux garçons la volonté vivante de servir les autres. Il est donc nécessaire d’inculquer avec vigilance à la jeunesse l’objectif de notre vie, c’est-à-dire qu’on n’est pas né seulement pour soi-même mais aussi pour Dieu et pour nos proches, donc pour la société humaine. Nous devons servir et s’efforcer d’être utile au maximum de personnes. Le développement des vertus doit commencer dès le tout jeune âge avant que l’âme soit contagiée. Ce sont les faits et non la parole qui développent la vertu. Il faut s’occuper du corps mais ne pas vivre seulement pour lui bien qu’on ne peut pas vivre sans lui. Il faut s’occuper plus du côté mental parce que c’est lui qui est responsable du fait que les hommes vivent de manière humaine. Il n’est pas possible de réprimer le désir pervers si on est complaisant envers eux, il faut y oppposer une résistance. La vie active est une véritable vie, l’oisiveté est une tombe d’un vivant. Fais attention à ne pas consacrer plus de temps à des choses banales qu’aux choses importantes. Il ne faut pas remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même. La connaissance des langues, traducteurs de la pensée, fait partie de la formation. Que la pensée, la parole et les faits soient en harmonie. Il faut être prêts plutôt à mourir qu’à se salir les mains ou à perdre son honneur.
La philosophie est trop touffue et il est donc presque mieux de ne rien savoir que se laisser tromper en continu par les avis différents et flâner dans le brouillard des opinions différentes au lieu de la lumière. La sagesse est emprisonnée dans les livres et dans les bibliothèques et apparaît rarement dans la pensée, dans la parole et dans les faits des hommes. La quantité et la diversité des livres, c’est la raison de cette catastrophe. Leur quantité est aussi importante que la vie humaine ne suffit pas pour lire un millième de ces livres. Il est nécessaire de lire les livres plus sérieux qui pourraient développer la sagesse deux ou trois fois en continu. Pendant la première lecture, soulignons ou marquons d’une étoile à la marge toutes les choses intéressantes. Dépouille tout ce que tu lis. Nous devons demander et engager les éditeurs à ne pas reproduire le papier mais la sagesse et à ne pas fixer pour objectif le bénéfice mais la lumière des âmes pour qu’ils soient vraiment serviteurs de la lumière et non esclaves de Pluton (Dieu de richesse), bâtisseurs des ténèbres et du désordre. Nous devons aussi tous désirer que les nations barbares soient également éclairées et libérées des ténèbres de leur ignorance parce qu’elles constituent une partie de l’humanité qui doit s’adapter à l’ensemble et l’ensemble n’est pas un ensemble s’il lui manque quelque chose. Tout le corps ne peut pas aller bien si tous les membres ensemble et séparément ne vont pas bien.
Parmi les opinions du premier président tchécoslovaque T. G. Masaryk, J. A. Komenský (Comenius) réincarné, on peut mentionner : « La démocratie est un effort permanent en vue d’élever les citoyens. La vraie démocratie, portant sur l’amour et le respect des proches et de tous les autres, ce n’est que la réalisation de l’ordre divin (Loi) sur la terre. La démocratie, ce n’est pas seulement une forme administrative et d’État mais un avis sur la vie et le monde. Je n’ai jamais été athée parce que tous les jours j’ai pensé à Dieu. Je suis opposant résolu de la doctrine matérialiste. Vivre moralement, c’est la vraie adoration de Dieu. Le principe principal de tous les efforts faits par les individus, les nations et le monde entier porte sur la compréhension de la doctrine pure de Christ et sur son application. La vraie démocratie porte sur la morale. L’évolution de l’école, c’est une évolution de la démocratie.
Citations bibliques : En aucun cas ne recours pas au mensonge. Dites la vérité à tous vos proches. Dans votre cœur, ne pensez pas à rien de mauvais contre vos proches. N’aimez que la vérité et la paix. Ne prends pas le chemin des malins, ne te dirige pas vers le sentier des méchants. Il est mieux de ne pas promettre que promettre et ne pas tenir la promesse. Les hommes ayant le cerveau pervers sont pleins de vice, d’infamie, d’avarie, de méchanceté d’envie, de meurtre, de litige, de piège et de malignité, ils sont dénonciateurs, calomniateurs, dégoûtant envers Dieu, arrogants, présomptuerux, vantards. Ils inventent des infamies, ils n’obéissent pas leurs parents, ne sont pas raisonnables, ne peuvent supporter personne, ne connaissent ni l’amour, ni pitié. Ceux qui ne font que ce qu’ils veulent eux-mêmes, sont attirés par ce qui est physique. Mais ceux qui se laissent mener par l’esprit sont attirés par ce qui est spirituel. Être attiré par l’égoïsme signifie la mort, être attiré par l’esprit c’est la vie et la paix. La concentration sur sa propre personnalité est hostile à Dieu parce qu’elle ne veut pas et ne permet pas de se soumettre à la loi divine. Les manifestations de la malignité humaine sont évidentes : impudicité, impureté, défaut de retenue, idolâterie (donc la supériorité de la valeur objectivement inférieure sur la valeur objectivement supérieure), sorcellerie (magie noire), dissensions, litiges, jalousie, passion, bassesse, contradictions, bagarres, envie, alcoolisme, intempérance, etc. Mais les fruits de l’Esprit divin (de la lumière) ce sont l’amour, la joie, la sérénité, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la discrétion, la maîtrise de soi. Que chacun pense à ce qui sert aux autres et pas seulement à lui. Que la doctrine (idéologie) de Jésus-Christ se répande chez vous. Insensibilisez vos inclinations terrestres : fornication, impudicité, passion, mauvaise envie et rapacité. Débarrasez-vous de tout : méchancété, colère, infamie, blasphème, calomnie de votre bouche. Ne pas tromper l’un l’autre. Préférer la pitié miséricordieuse, la bonté, la modestie et la patience. Renouvellez votre pensée. Contribuez au travail pour la vérité. Fais attention à ne pas t’attacher à l’infamie et à ne pas la préférer à la souffrance. Vous allez connaître la vérité et la vérité va vous libérer. Une quantité importante de sages sauvera le monde.
Parmi les opinions de Satja Sai Baba : Il y a quatre principes importants dont il faut se rendre compte et qu’il faut appliquer chaque jour dans la vie. Ne pas gaspiller son argent. Ne pas gaspiller sa nourriture. La nourriture est un don divin. Ne pas gaspiller son temps. Le temps c’est un don que Dieu vous a donné. Ne pas gaspiller son énergie c’est Dieu qui la donne. La participation à des activités prodigues gaspille l’énergie donnée par Dieu. N’obéir rien ce qui est mauvais. Faire ses adieux à la mauvaise société. La liberté ne porte pas sur la jouissance. Cultiver l’amour, c’est un trésor le plus important qu’on peut obtenir. Il est possible de développer l’amour partout où vous êtes. C’est la meilleure pénitence et la liturgie suprême à laquelle vous pouvez assister. Si vous suivez des choses éphémères, vous allez atteindre les résultats éphémères.
Autres opinions et informations sages : Avant que l’enfant commence à s’occuper à étudier l’alphabet et les autres connaissances profanes il devrait apprendre ce que signifie l’âme, la vérité et l’amour, quelles forces sommeillent dans l’âme (M. Gandhi). Sans la renaissance morale de l’humanité, il n’y aura pas de meilleure démocratie. Le problème de la nouvelle démocratie à venir est donc en parallèle le problème permanent de l’éducation à la démocratie, problème de l’éducation des leaders et aussi des masses (E. Beneš). L’histoire de l’humanité devient de plus en plus quelque chose entre l’éducation et la catastrophe (H. G. Wells). Il n’y a qu’un seul moyen permettant de combattre le mal général dans la vie : perfectionnement moral de la vie (L. N. Tolstoï). Celui qui soutient l’ignorance (relative à des valeurs importantes, surtout à l’éducation) est coupable de tous les crimes causés par l’ignorance comme celui qui a éteint la lumière d’un phare est responsable de tous les naufrages (S. Johnson). La sagesse prive l’âme des passions (Démocrite). La sagesse a pour objectif de respecter la Loi. L’homme a un ego inférieur et un ego supérieur. Le ego inférieur garde la forme de la chair et pour cette raison il donne l’impression égoïste, il est plein d’instincts subconscients de conservation. C’est un domaine dans lequel interviennent les instincts et les désirs appelés globalement astralités. Une mauvaise astralité détruit la chair, une bonne la régénère. Un ego supérieur est une étincelle de l’être divin qui se réveille grâce à l’éducation spirituelle de la latence tandis que l’ego inférieur (âme) est déjà réveillé dans chaque homme. L’homme a une liberté de choix du bien ou du mal. Ne soyons pas outil de la violence (Alma Excelsior, experte en Loi).
Autres opinions toujours valables : Surmonte la colère par un esprit de modération, le mal par le bien, l’avare par les dons, le menteur par la vérité. Ne permets pas à tes enfants de tuer les insectes. Le massacre des hommes commencent ainsi. Le fouet ne peut pas élever l’enfant (homme). Une erreur n’est plus erreur si la majorité la partage. Élever l’esprit est aussi important qu’élever le corps. Il est mieux de souffrir l’injustice que la comettre. La jeunesse licencieuse et débridée transmettra le corps fatiguée à la vieillesse. L’emploi des notions et des mots ambigus est le plus dangereux pour la vraie connaissance. Une aspiration à la vérité doit être supérieure à toutes les autres aspirations (Einstein). Le fond de l’évolution humaine ne porte pas sur l’augmentation des valeurs extérieures mais sur l’augmentation des valeurs intérieures (spirituelles et psychiques). (Même les millionnaires se suicident.) Pour plusieurs personnes, il n’y a qu’un seul rémède – catastrophe. Toutes les totalités du monde détruisent les élites et trasforment le peuple en moyenne oscure. L’homme peut changer sa vie, s’il change ses pensées et ses opinions. Il faut moderniser la pensée, pas les armes. Il est facile de dépraver l’homme. Il suffit de le séparer de Dieu, le forcer à ne compter que sur soi et l’enfermer dans ses propres forces. Et le pire ce qui peut arriver encore à l’homme est de compter volontairement sur les forces du mal, donc du Satan. Dire la vérité, c’est un impératif moral de base. Celui qui mentit, diffame la vérité et déforme la réalité. Le mensonge bouleverse toutes les commaunautés, remplit les rapports humains d’un poison de méfiance. Même si le mensonge n’était pas découvert et ne compromettait personne, il ruinerait le plus nous-même. Notre fond et notre caractère dégénèrent avec chaque mensonge. L’ennui se propage comme une maladie dans le monde entier. L’ennui est un jumeau indivisible d’un vide de l’âme. Les hommes ennuyeux sont vides. Plusieurs hommes de cette nature veulent échapper à l’ennui et cherchent des émotions (et le bonheur) dans l’alcool, dans les drogues et dans le sexe et ne respectent aucunes limites (définis par la Loi). Plus les hommes détournent de Dieu, plus ils essaient de créer une illusion de l’existence justifiée. Ce sont aussi des loisirs. Mais aucuns substituts ne peuvent satisfaire l’âme humaine. L’ennui est un guide de tous les crimes. L’homme moderne fuit son propre vide dans tous les coins du monde, il voyage mais il ne se débarrasera jamais de ce vide parce qu’il le porte partout avec. Le travail chasse trois grands ennemis : ennui, vice et misère.
Le sport développe les qualités morales importantes comme résistance, volonté, art d’accepter sportivement une défaite, ne pas démissionner. Le sport fait apprendre la discipline, le respect des règles de jeu, le comportement honnête, développe l’esprit collectif, les sentiments envers les autres, apprend à aider les autres. L’éducation physique est une préparation utile pour développer le caractère. L’alcool augmente l’assurance, l’éloquence et le courage mais prive l’homme des entraves morales. Il diminue les exigences relatives au choix d’un partenaire sexuel, les maladies vénériennes se répandent sous l’influence de l’alcool, il contribue à la promiscuité, attire la prostitution. L’alcool a un impact négatif sur les ovules et les spermes. Un grand trio de malédictions : tabac, spiritueux et viande animale. Ce trio malheureux est responsable de toutes les souffrances et de toute la déstruction. Si les hommes tombent dans le pouvoir de ce trio, ils s’approchent des animaux, perdent le visage humain et le meilleur bonheur de la vie. Certains enfants se comportent comme s’ils n’avaient pas de parents parce que certains parents se comportent comme s’ils n’avaient pas d’enfants. Il n’est possible de vivre bien que dans la société qui préfère la morale, la vérité et la justice.
Il n’y a qu’une seule doctrine universelle de la démocratie pure comme il n‘y qu’une seule astronomie, physique, chimie, mathématiques. Mais le niveau de son application réalisée par les hommes, les peuples et les États diffère. La doctrine universelle de la démocratie pure, c’est la meilleure prévention et le meilleur remède contre les effets pesants dans la vie humaine, causés par la mauvaise idéologie non scientifique. C’est aussi la meilleure prévention contre le désespoir, la méfiance, les suicides, la criminalité, la toxicomanie, les maladies, la misère spirituelle et matérielle et contre le mauvais sort. Il est possible de comparer l’importance de la doctrine universelle de la démocratie pure pour l’éducation et l’amélioration de la santé morale de la société et de l’État à l’importance du Soleil pour la vie sur la terre.





JUDr. František Venzara
Nádražní 28
783 13 Štěpánov u Olomouce
République Tchèque



 

<< RETOUR

 

Cтарт / Start: 1.3.2007
Oригинал / Original: www.spmz.info
SPMZ • Nádražní 28, 783 13 Štěpánov u Olomouce
Czech republic

IBAN: CZ81 0300 000 0002 5734 6517
BIC: CEKOCZPP

thank you for your support!